Ce qu’ils en pensent…

Elle place la personne au centre de la problématique. Elle a en quelque sorte une philosophie humaniste où le besoin est cerné sans jugement.

Quelle était votre problématique ?

Quand Dominique m’a proposé ses conseils, je me trouvais dans une problématique de territoire. Je ne trouvais pas ma place dans la maison pour travailler confortablement.

J’avais deux principaux endroits. La chambre d’ami – salon de jeux où il y avait de nombreuses allers et venues et une table située entre le salon et la salle à manger, un endroit assez sombre.

Cette situation était inconfortable. Je perdais du temps à chercher mes papiers, à me connecter, à me concentrer dans un calme relatif. C’était finalement assez chronophage

 

Qu’avez vous pensé de l’accompagnement ?

Lorsque Dominique est venue à la maison, j’ai apprécié son approche délicate. Elle place la personne au centre de la problématique. Elle a en quelque sorte une philosophie humaniste où le besoin est cerné sans jugement. Elle rentre vraiment dans le détail de ce besoin.

Sa proposition toute simple d’inverser deux meubles m’a permis de trouver mon espace, mon territoire. La mise en place de la transformation nous a pris du temps mais j’ai apprécié le soutien de Dominique et ses encouragements pour cette phase.

 

Comment vous êtes vous senti après son intervention ?

Quand j’ai utilisé mon bureau pour la première fois, j’ai eu un sentiment d’accomplissement. Je m’attendais à de la résistance de la part des ma famille et j’ai été surprise de leur accueil. Nous utilisons maintenant tous cet espace de façon alternative.

J’ai maintenant un espace lumineux, au calme avec une jolie vue et fonctionnel que je l’utilise seule ou avec mes enfants. Mon nomadisme est maintenant assumé. J’ai un territoire mieux approprié.

Je ne pensais pas qu’en bougeant de quelques mètres un meuble cela m’apporterait autant de bien être.  Je n’aurais d’ailleurs pas imaginé une deuxième table dans la salle à manger.

Il y a aussi les effets induits. J’ai redécouvert un miroir auquel je tiens beaucoup qui maintenant prend toute sa place, agrandit l’espace et lui apporte de la lumière.

Je pense maintenant à l’aménagement de mon deuxième emplacement car j’ai de nouveaux besoins. Même si cela va être plus compliqué car c’est un espace partagé et très utilisé. Je sens maintenant que je vais pouvoir le transformer tout en respectant les besoins de chacun.

> Tout sur le projet ici <

Vous avez aimé cet article ?

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur linkedin
Partager sur LinkedIn
Partager sur pinterest
Partager sur Pinterest
Partager sur email
Partager par email
Fermer le menu