D’ordinaire, la maison vit au rythme des activités de chacun. Elle se vide et se remplit au gré des heures et différemment selon les jours.

Aujourd’hui nous devons partager notre intérieur avec tous ses occupants en même temps et tous les jours.

Comment continuer à se sentir bien dans ces nouvelles conditions ?

Free One to One, c’est 45′ d’échanges et de conseils  GRATUITS pour vous donner un coup de pouce pendant cette période de confinement.

Etape 1 : vous m’envoyez votre problématique en quelques lignes (conflit de territoire – difficultés de concentration – recherche d’intimité) avec un plan schématique  de votre intérieur (tous les étages) + des photos de chaque pièce  ainsi que vos disponibilités pour un rdv skype

Etape 2 : Sur la base de ces documents je vous propose des pistes pour transformer votre disposition dans l’espace et améliorer votre bien-être dans votre intérieur!

3 questions à se poser pour amenager son interieur

Quels sont mes besoins?

Quelles adaptations idéales pourraient convenir à mes nouveaux besoins ? ​

Quels sont les compromis possibles?

L'exemple de la famille de Lucie

Le contexte

La famille comprend 5 personnes – Lucie, son mari Paul,  Laura 17 ans, Anne – 11 ans et Sophie – 7 ans.

Depuis le début de l’année, ils ont décidé de reconfigurer leur intérieur pour que chaque enfant ait sa chambre. 

Les parents ont installés la leur dans le salon – elle est séparée de la pièce de vie par un système de bibliothèque car ils sont locataires.

La problématique

Lucie aurait besoin de s’isoler pour écrire ou méditer mais Paul travaille dans leur chambre ouverte sur le salon

Paul est déconcentré s’il y a de l’activité dans la cuisine ou le salon – Il faut souvent faire attention au bruit surtout qu’il peut avoir des réunions en ligne. 

Précédent
Suivant

Ma proposition

1- Suggérer à Anne de prêter sa chambre à son père en journée et de partager la chambre de sa sœur Sophie.

Le salon reste ainsi disponible pour tout le monde et la chambre parentale une zone neutre ou chacun peut se reposer à tour de rôle dans la chambre parentale

2- Proposer à Lucie d’occuper le palier pour méditer / se ressourcer.

En effet, leur palier est très vaste avec une belle lumière comme une belle vue sur toute la ville  – comme ils sont au dernier étage personne ne l’utilise sinon un voisin.

3- Se donner des temps d’usage par pièce  pour éviter les conflits – ce qui suppose d’avoir un planning pour toute la famille.  

Reactions

Lucie n’avait pas pensé à utiliser son palier et l’idée l’a bien séduite – elle va la tester pour voir comment elle s’y sent  – c’est vrai que ces espaces sont rarement privatisés en France mais aux Pays Bas comme au Japon, il est courant de voir des paliers personnalisés avec des plantes et des objets même quand cela donne directement sur l’exterieur

Pour l’échange de pièce entre sa fille et son mari – Au premier abord cela ne séduit pas Lucie car sa fille vient juste de s’y installer – mais elle reconsidère la question quand je lui parle d’entraide : Sa fille se sentira utile avec ce geste pour aider son père à se sentir mieux  – comme c’est une situation provisoire – elle peut-être d’accord. 

A l’issue de cet échange, Lucie a pris conscience que son intérieur avait de la ressource et que d’autres idées pourront émerger en discutant en famille sur la base de celles dont on a parlé. 

Informations pratiques

Vous avez envie d’essayer ? …c’est par ici pour prendre rdv 

Et sinon c’est par ici pour  faire connaissance

En prenant rdv vous acceptez de recevoir la newsletter d’ATMOSPHERE

Vous avez aimé cet article ?

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur linkedin
Partager sur LinkedIn
Partager sur pinterest
Partager sur Pinterest
Partager sur email
Partager par email